enfant_actif_10782513Quand je parle d’émotions chez les  animaux j’ai un malin plaisir à voir la réaction des gens et leurs réflexions. Pour la plupart des gens, l’idée que les animaux pourraient avoir des émotions ne leurs sont jamais venu à l’esprit !

Les animaux vivent des émotions, au même titre que nous. Le problème, c’est qu’ils ne peuvent pas vraiment les exprimer. On pourrait toujours imaginer une thérapie de groupe pour animaux, mais il faut être le Dr.Dolittle pour bien interpréter tous leurs miaulements et leurs aboiements. Vous pouvez quand même déceler si votre animal a des problèmes de santé reliés aux émotions.

Mieux connaître les émotions de son animal

La première chose à faire, c’est de vous questionner sur certain fait de son comportement. Par exemple: Y a-t-il eu des changements récemment dans sa vie (un déménagement, la venue d’un nouvel animal) ? Depuis quand est-il malade ? (une opération, une séparation). Dans l’affirmative, il se peut que votre animal souffre de problème dû à ses émotions.

 

Je me souviens d’une dame venue en consultation pour son oiseau qui perdait ses plumes. Après quelques questions nous avons pu établir le début de son problème à deux mois. Cet période correspondait exactement au moment où la dame avait donné naissance à son enfant. Elle m’avoua être très occupée depuis et qu’elle n’avait pas beaucoup de temps à consacrer à son oiseau, ce que est très compréhensible. En faisant le lien, on s’aperçoit que l’oiseau a dû se sentir délaissé et je lui ai suggéré un remède homéopathique pour l’aider à passer au travers cette période d’émotions. L’oiseau s’est vite rétabli.

Si vous-même vivez des troubles émotionnels, ça peut se refléter sur votre animal. Il vous perçoit souvent plus que vous ne vous l’imaginez. Vos problèmes d’émotions, tristesse, peur, anxiété pourraient se transférer sur lui et il pourrait alors avoir certains problèmes de santé. Une action importante à faire serait de vous aider d’abord à soigner vos émotions. Votre animal vous en sera reconnaissant.

Voici quelques bons produits homéopathiques recommandés pour les émotions et le comportement que l’animal exprime
par son langage.

  • Chamomilla : le jeune animal qui a un comportement méchant, capricieux, insupportable et intolérant à la contradiction. Il déchire tout ce qu’il trouve surtout quand il est seul. Hypersensible à la douleur.  Il sommeille volontiers le jour mais est agité une partie de la nuit. L’adulte : irritable, hargneux, rancunier. Ne supporte pas qu’on s’approche de sa niche ou de son fauteuil. Son comportement peut s’atténuer lorsque son maître le tien dans ses bras.
  • Ignatia : très sensible, d’humeur changeante, généralement doux, rarement méchant, tantôt agitée, tantôt endormie. Réaction bizarre d’apparition brutale. Sensible à la douleur. Le moindre changement dans ses habitudes occasionne des troubles (peur de la voiture, grossesse nerveuse pendant les vacances, peur du chenil où il est en pension…) Son comportement s’aggrave par la consolation, le contact mais, sera amélioré par la marche.
  • Natrum Mur : Sujet hypersensible, émotif qui évoluent vers la dépression. Il a de la difficulté à fixer leur attention. Animal susceptible à l’isolement. Un sujet jeune, il se met en colère pour un rien; plus âgé, il devient hypersensible aux émotions, voir dépressif.
  • Sepia : Dépression avec irritabilité qui détermine un repli sur soi. Tendance à s’isoler, malgré un désir de compagnie discrète : l’animal bouge la queue quand le maître l’appelle mais il reste dans son coin. Il aime qu’un être soit près de lui , mais si on veut s’occuper de lui  c’est : * Fou moi la paix ! *
  • Valeriana : Sédatif central utilisé dans les états de nervosité, le stress, l’anxiété.
  • Hyoscyamus Niger : animal jaloux qui ne supporte pas qu’on le touche, qui devient agressif même s’il venait faire la fête. Il n’accepte pas la nourriture d’une autre personne. Répugne à rester seul, ce qui accentue son agressivité. Mâle dominant dont l’agressivité est accrue au moment du rut, par la présence d’autres mâles.Chien mâle qui mord son maître par jalousie sexuelle.

Il y a bien d’autres remèdes, mais si pour une raison ou un autre vous trouver que votre animal à un comportement qui ressemble à ceux mentionner plus haut vous pouvez commencer un traitement qui consiste à donner le remède de votre choix en dilution 15ch (ch : concentration du produit) à raison d’une seul fois par semaine ou si vous désirez avoir des formules déjà toutes préparés pour les émotions vous pouvez en retrouvez facilement sur le marché.

Exemples

Voici quelques exemples de cas où j’aurai recommandé un remède homéopathique pour les émotions à un animal :

  • Lors d’une mortalité.  Au sein de la famille une personne décède que ce soit le grand père, ou même le chat qui vivait avec vous à la maison depuis plusieurs année.  Votre comportement et celui du reste de la famille serait normale car secoué pour ce chagrin même votre animal serait secoué. Malheureusement nous ne pensions pas toujours à l’effet sur notre compagnon à  quatre pattes et il aura autant de chagrin et d’autant plus qu’il ne peut l’exprimer verbalement.
  • Premier détachement. Quand vous allez chercher votre nouvel animal, le stress de la séparation avec la mère justifie l’utilisation d’un remède homéopathique pour les émotions. Idéalement il faudrait en donner avant la séparation mais également après. Vous verrez comment l’animal s’adaptera plus facilement a son nouvel environnement et à sa nouvelle famille.
  • Occasions diverses. Dans tous les moments stressant tels que la visite chez le vétérinaire, la semaine passée dans un chenil,
    la venue d’un nouvel enfant ou un nouvel animal, un déménagement et pour la plupart des troubles de comportement.

Vous pouvez l’aider lors de trouble de santé en prenant le temps d’observer votre animal et de vous poser certaines questions, mais il est évident qu’ici nous ne parlons pas de réaction brutale suite à un accident ou tout autre traumatisme.

Depuis quand est-il comme ça ?

Revenez dans le temps et demandez-vous ce qu’il y a eu à ce moment-là ! Même si ce temps correspond à une chose complètement ridicule, réfléchissez-y quand même !
Comme par exemple un nouvel emploi peut être une source de changement pour l’animal, tout comme si vous avez commencé à travailler de nuit, ça vie à lui en a été bouleversé aussi !

Un problème que nous retrouvons régulièrement est les troubles de la peau, ceux-ci peuvent parfois être reliés aux émotions. Une caractéristique majeure de ce problème est que l’animal aux prises avec ce trouble de la peau avec démangeaisons est amélioré par le divertissement.

Durant une rencontre pour un de ces cas, je demande au propriétaire : est-ce que votre chien se gratte tout le temps ? Il me répond oui.  Nous aurions pu suspecter des puces, mais déjà le propriétaire me mentionne qu’il a déjà vérifié et que ce n’est pas le cas.  Alors je lui demande : même lorsque vous jouez avec lui  il se gratte ? Non, il oublie tout et il ne se gratte pas à ce moment-là !  Je continue donc mon interrogation et lui demande à quand remonte le début de ce problème et lorsqu’il réfléchit il
se rend compte que c’est depuis qu’il a été en pension durant les vacances cet été !

Et bien BINGO ! Voici un autre cas où je donnerais un remède d’émotion qui aura sûrement un grand succès de guérison. .

Je crois bien qu’avec ces données vous serez plus en mesure d’étudier le comportement de votre compagnon et de comprendre ses émotions et ainsi de pouvoir l’aider. Commencez dès aujourd’hui à faire le Dr. Dolittle vous-même.

 

Written by Marie-Lise Pelletier