Vous serez bientôt en vacances ? Et vous attendez ce moment avec impatience ?… sachez que votre animal aussi ! Vous prévoyez peut-être vous retrouver au chalet, prendre l’air, faire de longues marches avec votre ami fidèle ? Et si, tout à coup, vous vous aperceviez que votre animal boite ? Que feriez-vous ?

D’abord, si le malaise est périodique, il faut observer à quel moment il se produit : certains animaux boitent après un exercice, d’autres après un temps de repos. S’agit-il d’un problème aigu ou avez-vous observé la chose il y a plusieurs jours et ça semble vouloir évoluer ?

Un animal qui boite peut avoir une ou plusieurs de ses pattes qui le font souffrir. La source du mal n’est pas toujours évidente à identifier. Il s’agit peut-être d’un traumatisme aigu : douleurs aux pattes, ligaments déchirés, entorse, fracture – ou d’un problème chronique, généralement plus difficile à cerner, comme une hernie discale, ou l’arthrose.

Il est important de vérifier ses pattes. Votre animal a peut-être simplement un caillou, une écharde, une griffe arrachée ou une coupure.

Des remèdes

Dans la plupart des cas, les remèdes homéopathiques pourront vous aider. Il existe des remèdes Homéopathique de base qui s’appliquent facilement dans les cas d’urgence. Voici mes suggestions de remède d’urgence que vous devriez avoir au cas ou !

  • Arnica: le roi de l’hématome et du traumatisme. Traumatisme musculaire (chiens de chasse surmenés…), contusions, coups, chutes, ecchymoses. Se donne avant une intervention chirurgicale (ou une mise bas) pour limiter les hémorragies et la douleur et après pour limiter le choc opératoire, résorber l’hématome et stimuler les plaquettes. Hématome de tout type, quel que soit l’endroit où il est situé.
  • Calendula: meurtrissures au niveau des muscles ou des articulations après un traumatisme. L’animal est hypersensible au bruit et à l’air froid. Il est épuisé nerveusement suite à un traumatisme ou une suppuration prolongée. Aggravé par le mouvement et amélioré par le repos.
  • Ferrum phos. : Rhumatisme des grosses articulations ou des articulations vertébrales (nuque, dos). Rhumatisme d’apparition brutale, d’abord mobile (passe d’une articulation à l’autre), puis se fixe. Articulation gonflée, douloureuse, sensible au toucher. Raideur des membres. Amélioré par la chaleur et le mouvement lent ; aggravé par le mouvement rapide et la nuit.
  • Hypericum: traumatisme du système nerveux (cerveau, moelle épinière, plaies des nerfs). Atténue les douleurs au vertex s’étendant aux joues, les douleurs dans les os du crâne, dans l’épine dorsale, aux dents (améliorées par l’immobilité ou couché sur le côté malade). Blessures par piqûres ou si un nerf est écrasé (un membre est coincé dans une porte ou une portière). Amélioré le corps en extension.
  • Natrum sulf : le remède du traumatisme crânien et ses séquelles (sujet irritable, aggravé au réveil et par l’humidité). Rhumatisme chronique, sensible au changement de temps. Les articulations craquent et sont douloureuses (dedans, autour et jusque dans le muscle). Amélioré au temps sec.
  • Ruta: Douleurs rhumatismales avec faiblesse musculaire. Entorses avec rupture des ligaments, inflammations synoviales suite d’efforts répétés. La douleur est plus étendue que Rhus tox. L’animal reste couché sur la région douloureuse. Pas de raideur au premier mouvement. Pas aggravé au toucher. La colonne vertébrale est douloureuseÞ aggravé en montant ou descendant les escaliers. N’ose pas poser la patte tellement le membre est douloureux. Remède de traumatisme osseux (fractures…).
  • Staphysagria: les blessures par instrument tranchant. Incision nette comme après une opération.
  • Symphytum: douleurs osseuses après fractures ou traumatisme. Lésions ostéo- articulaires. Après une fracture pour reformer le calcium des os  plus rapidement
  • Ledum Palustre : ecchymoses en général après arnica et en particulier traumatisme de l’œil .œil au beurre noir. Blessure par instrumentspiquants. Piqûres d’insectes. Rhumatisme. 

Je pense qu’avec ces remèdes vous êtes prêts à toute éventualité et l’’administration d’un remède homéopathique est très simple et doit être faite au besoin : plus le problème est grave, plus vous l’administrez souvent et plus il y à de l’amélioration plus vous espacez les prises.
Si votre animal souffre encore malgré le repos et les remèdes homéopathiques, alors je vous suggère de consulter un vétérinaire.

Si cela vous semble trop compliqué il y à des formules déjà préparées pour ces genres de troubles ou vous retrouvez la plupart de ces remèdes dans la même formule et vous avez juste en cas d’urgence à administrer ce remède de la même manière, la différence reste que vous n’avez pas à choisir lesquels des remède vous devez lui donner, car tout est dans la même formule.

Je rajouterais à votre liste une crème homéopathique pour les coupures, les blessures, les piqûres et les brûlures et tout les petit bobo du quotidien.

Remèdes couramment utilisés

Voici une liste des remèdes les plus couramment utilisée dans les crèmes homéopathiques et leurs actions.

  • Apis : oedème  rapide, avec douleurs piquantes, brûlures, prurit, aggravé par la chaleur locale ou ambiante. Urticaires, rhumatisme avec œdème péri- articulaire ou épanchement intra- articulaire important.
  • Cardiospermum: propriétés semblables à la cortisone. Ses champs d’application sont donc large : les douleurs articulaires et musculaires, les dermatites allergiques, la formation de vésicules et les démangeaisons fortes. Il a de plus des propriétés antiseptiques qui permettent sont utilisation sur des plaies ouvertes.
  • Calendula
    • Active la cicatrisation des plaies, des engelures et des crevasses qui guérissent mal.
    • S’utilise aussi dans le traitement des dermatoses.
    • S’utilise dans le traitement des entorses.
    • Utile dans le traitement des brûlures, des irritations cutanées, de l’eczéma, de l’acné, de l’impétigo, des dartres.
  • Symphytum
    • Le Symphytum  active la cicatrisation des plaies et la régénération des tissus cutanés (du à l’allantoïne contenue dans la plante).
    • Il s’emploie dans la thrombophlébite, la phlébite, les hématomes, les contusions, les luxations, les distorsions, les spasmes vasculaires, l’arthrite. Le Symphytum agit sur les ulcérations opiniâtres, les crevasses sur les mamelles, les fissures anales, les piqûres d’insectes et le traitement de plaies chroniques suppurantes.

L’emploi d’une crème est simple et se résume à une  application directement sur la peau.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de très bonnes vacances… en santé !

Written by Marie-Lise Pelletier