Nous avons de nombreuses croyances face au cerveau, par exemple qu’il est immuable, que nous ne pouvons pas nous changer. En fait, la science nous démontre que le vécu de chaque personne, tout au long de sa vie, engendre des changements continuels dans l’anatomie du cerveau. Ce qui veut dire que nous pouvons non seulement former de nouvelles habiletés particulières, mais aussi, transformer notre caractère.

La structure la plus complexe

Le cerveau est constitué d’environ cent milliards de neurones. Chacun est relié à 10 000 connexions en moyenne pour un total de un million de milliards de connexions !

Par l’émission de petites impulsions électriques, les neurotransmetteurs, un seul neurone peut influencer une moyenne de 10000 neurones. Ce qui veut dire que le cerveau réagit en fonction de notre vécu.

Nous ne sommes pas à la merci de la «mécanique biologique» de notre cerveau puisque, au contraire, nous agissons et notre cerveau se modifie en conséquence.

Transformer les connexions

Le psychiatre Kandel (Prix Nobel 1998) a démontré la plasticité du cerveau. Par exemple, à la suite de répétitions d’un instrument de musique, des parties du cerveau se développent. Nous découvrons de plus en plus de liens entre le vécu, comme la souffrance morale et le fonctionnement du cerveau. Nous savons maintenant que des manifestations biologiques au cerveau peuvent être modifiées par des expériences exclusivement humaines. Cela peut modifier le fonctionnement du cerveau de façon permanente, sans aucune intervention chimique.

Les relations et le cerveau

Le psychiatre Daniel Siegel, dans son livre The Developing Mind, développe le lien entre l’esprit d’une personne et l’activité de son cerveau: «les connexions humaines forment les connexions neuronales ». Il explique que la structure biologique est formée par ses relations interpersonnelles dès sa naissance et se poursuit tout au cours de sa vie. Ce qui nous amène à comprendre que le vécu interpersonnel altère les circuits neuronaux responsables des divers processus du cerveau comme la mémoire, les émotions, la conscience de soi, etc.

Cultiver des expériences de bonheur

Il y a des échanges bidirectionnels constants entre notre cerveau, notre organisme et notre vécu. En étant dans la conscience, par les différents moyens qui transforment notre vécu, tels le yoga, la méditation, l’accompagnement thérapeutique, nous transformons notre cerveau et ainsi notre vie!

Inspirez-vous, visitez mon blogue www.antoinettelayoun.org

Written by Arrsanté.ca
L’association a été fondée dans le but de regrouper et faciliter l’échange d’information entre les gens œuvrant dans le domaine de la santé et le public. L’Association Ressources et Références en Santé souhaite accueillir sur son réseau en ligne tous les gens ayant leur santé à coeur.